Ce chêne arbustif doit son nom à son hôte, une cochenille (kermès vermilio) qui fournissait une teinture rouge à l ’origine de la réputation des draps de laine écarlates fabriqués à Montpellier au Moyen-âge. Les femelles pleines d’oeufs étaient ramassées, séchées et broyées. Leur récolte entraînait une gestion particulière des garrigues où elles pullulaient. A partir du XVIème siècle, cette teinture fut progressivement remplacée par le rouge carmin, issu de la cochenille d'Amérique puis détrônée par les colorants de synthèse. Les cochenilles fournissent aujourd’hui le colorant alimentaire E120 présent dans les boissons, les yaourts etc.

Télécharger la fiche pédagogique ici