Conservation in situ

La conservation des espèces dans leurs milieux naturels

Un des objectifs majeurs des parcs zoologiques est de sensibiliser le public sur la disparition de nombreuses espèces dont leurs pensionnaires sont les témoins (parfois les derniers). Mais la plupart des acteurs du monde des zoos sont convaincus que la solution la plus adéquate consiste à contribuer à la préservation des espèces directement dans leurs milieux naturels (ou conservation in situ). Ce type de conservation ne peut fonctionner qu'avec la prise en compte et la participation des populations locales et la préservation des écosystèmes qui abritent les espèces, sans quoi ces dernières ne pourraient survivre même avec l'apport d'animaux issus de programmes de réintroduction.

C’est pourquoi la Ville de Montpellier, à l’initiative du parc de Lunaret, soutient financièrement des programmes de conservation d'ONG intervenant sur le terrain.

 

  • The Cheetah Conservation Fund (CCF)

Le CCF est une organisation basée en Namibie fondée en 1990 par la biologiste Laurie Marker. Elle travaille principalement à l'étude et la conservation des populations de guépards en Namibie. 
Le CCF oeuvre également à sensibiliser les populations locales via des programmes d'éducation et coopère avec les fermiers pour créer des méthodes de protection des troupeaux non létales pour les guépards.

Pour en savoir plus sur le CCF, cliquez sur le logo.
 

Logo CCF

 

  • L'Association Helpsimus

L'association française pour la sauvegarde du grand hapalémur, ou Helpsimus, a été créée en 2009 par Delphine Roullet, éthologue et primatologue. Helpsimus finance à Madagascar le projet "Bamboo Lemur" pour étudier et protéger des populations de grands hapalémurs au sud-est de l'île. Le projet oeuvre également à la sensibilisation des populations locales et coopère avec ces dernières pour mettre en oeuvre des actions de préservation de leur environnement. Le travail d'Helpsimus et de ses partenaires locaux a permis de faire retirer le grand hapalémur de la liste des 25 primates les plus menacés au monde. L'espèce reste cependant encore classée "En danger critique d'extinction" du fait de la déforestation.

Pour en savoir plus sur Helpsimus, cliquez sur le logo.
 

Logo Helpsimus

 

 

  • The Cikananga Conservation Breeding Center (CCBC)

Le CCBC fait partie du Cikananga Wildlife Center, créé entre 2000 et 2002 pour assister l'action du gouvernement indonésien dans la lutte contre le commerce illégal d'espèces menacées et mettre en place des centres de sauvetage de la faune sauvage. Au sein du centre, le CCBC a pour but de reproduire des espèces indonésiennes endémiques et menacées d'extinction en préservant leur diversité génétique. L'objectif à long terme du CCBC est de réintroduire les animaux au sein d'habitats pouvant les accueillir.

Pour en savoir plus sur le CCBC, cliquez sur le logo.
 

Logo CCBC

 

 

  • The Sahara Conservation Fund (SCF)

Le SCF a été fondé en 2004 avec pour but de répondre à la crise d'extinction qui menace la faune sahélo-saharienne. Le SCF assure avec des partenaires locaux des programmes de suivi, de conservation, et de réintroduction de populations de mammifères et d'oiseaux du Sahara. Ses missions comprennent également des projets de protection des écosystèmes désertiques et de leurs ressources naturelles qui intègrent les paramètres socio-économiques des population locales en coopérant avec elles.

Pour en savoir plus sur le SCF, cliquez sur le logo.
 

 

 

  • Save the Rhino International (SRI)

Save the Rhino International est une fondation caritative britannique enregistrée en 1994 qui a pour but de récolter des fonds pour des projets de conservation in situ des rhinocéros. SRI permet ainsi de soutenir des structures oeuvrant sur le terrain en Afrique et en Asie pour conserver les populations des différentes espèces de rhinocéros et leurs environnements avec la coopération des populations locales.
Les dons de la Ville de Montpellier vont directement à la réserve d'Hluhluwe-Umfolozi en Afrique du Sud qui abrite une des plus grosses populations de rhinocéros blanc d'Afrique.

Pour en savoir plus sur SRI, cliquez sur le logo.

 

Logo Save the Rhino International

 

 

 

 

  • Namibia Nature Foundation (NNF)

La NNF a été fondée en 1987 à l'origine pour aider l'ancien Département de la Conservation de la Nature à lever et administrer des fonds pour la conservation de la faune sauvage et la gestion des aires protégées. Elle est maintenant l'ONG namibienne la plus importante à travailler sur la conservation de la biodiversité et des écosystèmes de Namibie et le développement durable.
La Ville de Montpellier finance la NNF suite aux travaux du biologiste Morris Gosling sur l'étude et le suivi de populations de zèbres de Hartmann.

Pour en savoir plus sur la NNF, cliquez sur le logo. 

 

Logo NNF

 

  • L’Association Européenne pour l’Étude et la Conservation des Lémuriens (AEECL)

L'AEECL est une ONG créée en 1980 et dirigée par un consortium de zoos et d’universités européennes. Elle promeut la connaissance et la conservation des lémuriens de Madagascar par la recherche scientifique, la reproduction en captivité et la protection de leurs habitats naturels. Une de leurs priorités est le maki aux yeux turquoise, espèce très menacée mais peu connue. L'AEECL mène des programmes de recherche, de sensibilisation et de conservation in situ à Madagascar notamment dans la région de Sahamalaza qui a été choisie depuis 1988 pour son intérêt scientifique.

Pour en savoir plus sur l'AEECL, cliquez sur le logo.

 

AEECL (L’Association Européenne pour l’Étude et la Conservation des Lémuriens)

 

  • Marwell Wildlife

Marwell Wildflife est une structure caritative du Marwell Zoo basé en Angleterre. Elle est financée par les revenus du zoo et les dons pour pouvoir mener des projets de conservation in situ d'espèces africaines menacées. Marwell Wildlife assure ainsi le suivi de populations de zèbres au Kenya, participe à la sensibilisation d'écoliers à la biodiversité et permet à des chercheurs de travailler sur le terrain avec leurs équipes.
Le Parc de Lunaret soutient financièrement le projet de conservation des zèbres de Grévy.

Pour en savoir plus sur Marwell Wildlife, cliquez sur le logo.
 

 

 

  • Kalaweit

L'association Kalaweit a été fondée par Chanee, un français installé en Indonésie depuis 1998. L'association a fondé à Bornéo et Sumatra plusieurs centres de soin et de réhabilitation de gibbons et d'autres primates issus du trafic illégal. L'autre objectif principal de Kalaweit est de préserver les écosystèmes menacées par la déforestation. Pour cela, l'association rachète des parcelles de terrain à protéger avec la coopération des villageois locaux. 
Le parc de Lunaret soutien l'association Kalaweit par des dons de matériel pour les vétérinaires présents sur place.

Pour en savoir plus sur Kalaweit, cliquez sur le logo.
 

Kalaweit

 

 

 

 

 

-->