La samare, le fruit de l ’érable, est constituée d ’une graine munie d’une excroissance en forme d’aile membraneuse. Quand la samare tombe, elle tourne sur elle même en faisant naître un tourbillon. Ce tourbillon crée au dessus de l’aile une dépression qui fait planer la graine dans une sorte de vol stationnaire. Cette chute ralentie lui permet d’être transportée  loin de l’arbre en profitant du vent. Ce mode de dispersion des graines utilisant l’air et le vent s’appelle l’anémochorie.

Télécharger la fiche pédagogique ici.