Cette espèce est souvent appelée genêt scorpion. Elle est particulièrement bien adaptée aux variations de la ressource en eau au cours des saisons méditerranéennes. Au printemps, la plante se développe grâce à de nouvelles feuilles. Celles-ci captent la lumière pour synthétiser les molécules nécessaires au fonctionnement de la plante et à la construction de nouveaux tissus. A la saison sèche, les feuilles disparaissent, réduisant ainsi la surface d’évaporation de la plante. Les tiges et les épines vertes, soumises à un ensoleillement violent, assurent la survie de l’espèce par le maintien de la fonction chlorophyllienne.

Télécharger la fiche pédagogique ici