La place Dian FOSSEY : un nouvel espace ludique et pédagogique au Zoo !

Publié le 18/07/2019

 

Depuis le 10 Juillet 2019, une aire de repos est consacrée aux quatre plus célèbres primatologues du XXe siècle et dédiée à l’une d’entre elles, Dian Fossey, dont l’engagement auprès des gorilles d’Afrique de l’Est lui a coûté la vie. Le zoo de Montpellier n’accueille volontairement pas de grands primates. Cependant ce lieu, aménagé pour les évènements du parc, offre l’occasion de les évoquer grâce à des silhouettes dans les arbres, un espace de jeu orienté ainsi que d’une zone de pique-nique.

 

QUATRE FEMMES PRIMATOLOGUES MISES A L’HONNEUR

  • Dian Fossey (1932-1985) est une primatologue, ethnologue et zoologiste américaine, spécialisée dans l'étude du comportement des gorilles de l'Est. Elle les a étudiés régulièrement dans les forêts de montagne du Rwanda. Ses recherches ont révélées le comportement timide et pacifique des gorilles. Sa lutte contre le braconnage est sans doute à l’origine de son assassinat.
  • Jane Goodall (1934-) est une éthologue et anthropologue britannique. A 26 ans, elle part vivre au milieu des chimpanzés de la réserve de Gombe en Tanzanie. Elle est la première à avoir observé et rapporté que les chimpanzés utilisaient des outils pour s'alimenter. Ses travaux ont profondément transformé la compréhension des rapports entre les humains et les animaux.
  • Birute Galdikas (1946-) est spécialisée dans la primatologie et la protection des orangsoutans. En 1971, à 25 ans, elle part à Borneo afin d’étudier sur le terrain les orangs-outans dans un environnement de jungle inhospitalier. Elle alerte les occidentaux des effets néfastes de la destruction de la forêt tropicale pour la culture du palmier à huile sur ces primates et sur la biodiversité en général.
  • Claudine André (1946-) est la fondatrice de « Lola ya bonobo », un sanctuaire recueillant des petits bonobos orphelins car victime de braconnage au sud de Kinshasa, en République démocratique du Congo. Elle découvre que les orphelins ne peuvent survivre sans l’attention et l’amour d’une mère et confie donc chaque bébé à une maman de substitution.