Le thym renferme des composés aromatiques différents selon le milieu dans lequel il pousse. Une technique, la chromatographie en phase gazeuse, permet d’en déterminer précisément la composition chimique. Les variations sont si importantes que l’on peut définir  différents types ou “chémotypes” selon le pourcentage de thymol, géraniol, carvacrol, etc. En aromathérapie cette notion est devenue fondamentale car les propriétés et les usages thérapeutiques qui découlent de  ces “types chimiques” peuvent  être  fort différents.

Télécharger la fiche pédagogique ici