Les actualités du Parc

Une naissance exceptionnelle de 3 guépards à Montpellier

Le 14 mai 2018, vers 3h du matin, Sanné a mis au monde 3 petits guépards, deux femelles (Ajabu et Aywa) et un mâle (Azraël), après 91 jours de gestation faisant suite à un accouplement avec Twist.
Cette naissance vient conforter les efforts effectués par la ville de Montpellier avec l’aménagement d’un véritable centre de reproduction de guépards.

Ils sont visibles dans l'enclos N° 58 (voir le plan)
Cet enclos est celui de Sanné, les petits et leur mère peuvent se tenir à l’ombre dans les buissons pendant les chaleurs de l'été.
Le point de vision n'est pas encore aménagé, ils sont visibles derrière le grillage. Désolé pour les photographes, l'essentiel étant la tranquillité des animaux.

Télécharger le dossier sur la naissance des guépards ici.

Nouveau au parc de Lunaret, des moments de rencontre avec les animaliers

Rencontre avec une animalière du parc

Venez à la rencontre d’un soigneur animalier.

Le parc zoologique de Lunaret vous propose des rencontres avec ses soigneurs animaliers, chaque mercredi, samedi et dimanche :

  • 13h30 aux Guépards, enclos N°52, près des ânes de Somalie,
  • 14h30 aux Rhinocéros, près de la tour centrale du parc,
  • 15h45 aux Grands fourmiliers, dans la serre amazonienne.

A cette occasion, vous pourrez échanger avec un professionnel sur le quotidien du métier de soigneur, découvrir les soins prodigués aux animaux, mais aussi apprendre quelques anecdotes sur les pensionnaires du zoo.

Les horaires sont donnés à titre indicatif et susceptibles d’être modifiés en fonction des contraintes techniques ou d’évènement météo. Les points rencontres seront confirmés quotidiennement à l’entrée du parc.
 

Pour le respect de l’intégrité des animaux, nous ne proposons pas de spectacle les mettant en scène car nous essayons de les imprégner et de les déranger le moins possible.

Naissance d'une femelle Zèbre de Grévy

Elle est née le 26 juillet 2018 : vous pourrez la découvrir en compagnie de ses parents Rafiya et Sultan.

Island, femelle de Zèbre de Grévy née le 26/06/18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez découvrir l'exposition "les espèces font leur évolution".

Inauguration le samedi 30 juin à 11h.

Le Parc de Lunaret, en partenariat avec plusieurs instituts de recherche montpelliérains, propose l'exposition "les espèces font leur évolution", du 30 juin au 31 août 2018.

Le public pourra y découvrir des images étonnantes sur le travail des chercheurs dans le domaine de l’évolution. Par ailleurs, cet évènement s'inscrit dans le cadre de la tenue à Montpellier du plus important congrès de recherche en biologie évolutive jamais organisé, Evolution 2018 (II Joint Congress on Evolutionary Biology), qui se tiendra du 19 au 22 août 2018.

Mutulaisme Fourmis/végétal Rumsaïs Blatrix

Dans cette exposition, les étudiants et chercheurs en biologie évolutive de Montpellier feront découvrir au public quelques-unes des espèces emblématiques actuellement étudiées dans leurs laboratoires ou observées dans leur milieu naturel, et dont la connaissance constamment renouvelée aide à comprendre l'évolution des êtres vivants, aussi bien celle écoulée que celle à venir, au travers de sujets tels que :
•    L'adaptation des espèces aux changements environnementaux,
•    La course aux armements que se livrent les parasites et leurs hôtes,
•    Les comportements coopératifs,
•    Les ornements résultants de la sélection sexuelle,
•    La convergence des régimes alimentaires,
•    L'émergence de la résistance aux herbicides.

L’exposition de plein-air de 26 visuels de grandes dimensions est implantée près de l’île des singes hurleurs de la serre amazonienne. Gratuit.

Une exposition unique  « La Vie Sauvage au Macaya »

L’exposition « La Vie Sauvage au Macaya » a été  présentée au Parc de Lunaret du 11 avril au 27 juin 2018.

Todus angustirostris René Durocher

Cette exposition offrait l’occasion au public de découvrir en images l’incroyable biodiversité du Parc de Macaya, un des points chauds de la biodiversité mondiale. Le Parc de Macaya abrite aujourd’hui la dernière forêt primaire d’Haïti et constitue le dernier sanctuaire de biodiversité de la partie Ouest de l’île, possédant la plus grande concentration au monde d’espèces endémiques par unité de surface. Cette exposition bilingue (français/anglais) présentait une centaine de photographies prises par le photographe, réalisateur et conservationniste haïtien René Durocher. Son travail photographique est un plaidoyer pour la conservation et la protection de la nature. Épris de la riche biodiversité de son pays, il continue à explorer les habitats épars et variés d’Haïti en quête de nouvelles espèces à révéler.

 

 

 

Diaporama